Le mauvais fonctionnement de la fibre optique en République démocratique du Congo ne facilite pas la mutation des  Sciences de l’information et de la communication (SIC) vers les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Tout en République Démocratique du Congo marche au ralenti : le raisonnement, le développement, la concurrence, etc. Pourtant, les autres sont dans la course : ils prouvent qu’ils existent! Ce qui n’est pas le cas pour les Congolais ! Même la mutation des disciplines telles que les Sciences de l’information et de la communication (SIC) vers les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) avance à pas de tortue.

Pourtant, ce  sont les Sciences de l’information et de la communication qui évoluent très vite par rapport à d’autres domaines. Nous sommes dans la mutation du monde des supports lourds (support papier) vers celui des supports légers (électronique). Cyriaque Paré de Burkina-Faso « L'utilisation d'Internet dans la presse écrite francophone africaine : le cas du Burkina Faso », mémoire de Diplôme universitaire de recherche (DUR) en 1999 souligne que « la mutation dans la pratique du métier de journaliste intéressera toutes les étapes : de la collecte à la diffusion de l'information en passant par son traitement. Et concerne tous les médias, que ce soit l'audiovisuel ou la presse écrite. Une certaine opinion veut que l'avenir de la presse écrite soit sur Internet au risque de dépérir et disparaître. »

Parmi ces domaines des SIC en mutation, il y a les mondes du Journalisme, de la Bibliothèque, de la Documentation et des Archives qui, ces derniers temps, sont entrés dans le monde numérique.

Journalisme vers le numérique

En RDC, la mise en ligne a commencé vers fin les années 1990 et début 2000. La version utilisée était la version papier. Parmi les pionniers : les Journaux Le Soft, Le Potentiel, L’Avenir et Le Phare. À l’époque, ces sont les Américains qui publiaient les informations des médias africains dans leurs sites web car ces medias n’avaient pas de site web. En RDC, la version exclusivement en ligne n’a commencé qu’après 2002. Parmi les pionniers, radiookapi.net, monuc.org.

Pour le moment, les Congolais ont emboité le pas en créant des sites web avec la version exclusivement en ligne. Il s’agit de 7sur7, Congo24, DigitalCongo, Direct, InfobasCongo, Kasaï Direct,  MédiaCongo, , radiookapi.net, RDC.news, The Voice of Congo, WebInfos, Times.cd, congoreformes.com., kinshasatimes, 243rdc, zoomeco, actalité.cd, depeche.cd et certains blog pour des informations spécialisées  : www.archivistebatekocanalblog.com,  Cheik Fita News...

Il convient de rappeler que le monde journalistique est dans le numérique vers les années 1990 grâce au développement d'Internet avec l’appellation «Press online, journal électronique ou presse en ligne ou encore journal en ligne ».

Un journal en ligne, journal électronique, ou encore e-journal est un journal publié sur l’Internet. L'avènement de l’Internet a permis  à la presse de se rapprocher de plus en plus de son public. Dans l’esprit de l’invention du journal en ligne, il était question de faire une large diffusion des informations publiées dans la presse papier. Car la première version en ligne est celle de la version l’électronique ou la version papier. C’est cette version qui est exportée en PDF. C’est seulement après qu’un autre style d’écriture journalistique va voir le jour. Il s’agit de la version exclusivement en ligne ou version exclusivement électronique.  

Cette version a un style international. C’est-à-dire pour des raisons de précisions, elle utilise les points cardinaux (Nord, Sud, Est et Ouest) et les localisations géographiques (kilomètre) pour faciliter la compréhension à ceux qui ne connaissent pas le lieu où se déroule l’événement. Mais bien avant cette démarche en ligne, d’autres médias prenaient des abonnements électroniques pour ses abonnées à l’aide de CD. Par exemple, Le monde diplomatique.

Télévision numérique terrestre

 La RDC est en retard dans le monde numérique. Preuve : même le câble optique n’est pas encore installé. A présent, aucune chaîne de télévision en RDC n’est intégrée dans le monde numérique. Pourtant, certains pays d’Afrique y sont déjà. Les images des télévisions locales, transmises par télédistributions, ne sont pas numériques mais entrent plutôt dans le cadre de faux numériques.  En tout cas, il serait inacceptable qu’au-delà de 2020, la RDC ne rejoint pas ce monde.

Dans la TNT, le métier du journalisme ne change pas forcément, seulement l’émulation et la rapidité sont plus recommandées que dans les medias classiques. Mais c’est plus l’aspect technique qui change. Selon André Ndjeka, directeur technique du groupe de presse Média7, après une formation de passage de l’analogie à la TNT en Chine, fait savoir que « le support de transmission analogique est différent de celle numérique. Le câble en analogique est double : un fil pour le son et l’autre pour l’image ; tandis que le câble numérique est doté d’un seul fil mais transmet le son et l’image au même moment. »

Il convient de signaler que la Télévision numérique terrestre (TNT) est une évolution technique en matière de télédiffusion, fondée sur la diffusion de signaux de télévision numérique par un réseau de réémetteurs hertziens terrestres. Par rapport à la télévision analogique terrestre à laquelle elle se substitue, la télévision numérique terrestre permet de réduire l'occupation du spectre électromagnétique grâce à l'utilisation de modulations plus efficaces, d'obtenir une meilleure qualité d'image ainsi que de réduire les coûts d'exploitation pour la diffusion et la transmission, une fois les coûts de mise à niveau amortis. 

Monde de documentation

Aujourd’hui, il existe la possibilité de lire les livres à distance « télélecture » (la lecture à distance d’un document électronique à l’aide de l’Internet) ou lecture en ligne » et de vendre à distance ou en ligne grâce la présence de NTIC. Dans certains coins du monde, les lecteurs préfèrent la bibliothèque virtuelle ou la « télébibliothèque » (consultation de bibliothèque en distance au moyen de l’Internet) que la lecture à la bibliothèque classique.

A Kinshasa, il n’existe pas une bibliothèque virtuelle congolaise, mais des bibliothèques numériques. La bibliothèque virtuelle à laquelle on peut accéder est celle du Centre culturelle américain de Kinshasa.

Mais il faut signaler que l’avènement des NTIC a permis aux documentalistes de faire les panoramas de presse en ligne et d’échanger avec les centres de documentation de mêmes systèmes. D’où, il est préférable que le documentaliste utilise la circulation de l’information en étoile ou en marguerite de documents pour bien répondre à ses taches quotidiennes.

Par contre, le monde des archives hésite. Il est trop timide car les archives est un monde de confidences et il y a nécessité  de la mise en place d’une loi autorisant la numérisation des archives pour éviter l’accessibilité au public non autorisé aux certains secrets d’État ainsi que la détermination de type de document à numériser. Mais les non-archivistes ou les non-archivologues pensent que la numérisation permet de libérer les espaces et facilite la circulation de l’information ainsi que son repérage. Ils proposent même la création des logiciels d’archivage électronique pour contrôler toutes les archives de la République démocratique du Congo qui permettra à l’Etat de numériser des archives qui se trouvent entassées  dans des bureaux et à même le sol. C’est bien mais la lutte contre la négligence doit être la priorité afin que les décideurs protègent cet instrument numérique.

En RDC, c’est le premier ministre Augustin Matata Mponyo  qui, à son époque, a voulu numériser les fonds archivistiques de la Primature avec le concours des Belges. Mais l’opération n’a pas eu lieu.

 Typologie des relations en SIC

De par de mon observation personnelle, il existe trois types de relations entre certains domaines des SIC, à savoir la relation perpendiculaire, la relation rotative et la relation rhombique (losange).

La relation perpendiculaire est une collaboration qui existe entre la documentation et d’autres disciplines des SIC (journalisme, communication, éditorologie, la bibliologie...). Schématiquement parlant, toutes les disciplines du monde savant s’appuient sur la documentation (archives, documentation et bibliothèque). C’est-à-dire qu’aucun domaine des scientifiques n’évolue sans recourir ou sans apport des documents. Cette relation est perpendiculaire dans le sens que la documentation est la base où repose un pilier appelé SIC.

Perenduculaire

S’agissant de la relation rotative, elle traite les entraides entre les domaines des SIC pour atteindre une évolution. Dans l’évolution d’un domaine, l’apport des autres disciplines est une  obligation. On peut constater cette contribution lors de la rédaction d’une information par un journaliste. Les données produites par ce dernier comme information, viennent toujours d’une source. Cette source peut être orale, écrite ou encore virtuelle, mais après la publication, l’information devient un support ou une référence pour un autre domaine (Bibliothèque, centre/service de Documentation, Dépôt/service d’archives, communication, bibliologie, etc.). Cette relation est appelée aussi  la relation gagnant-gagnant ou la relation donnant-donnant.

Rotation

Quant à la relation rhombique (losange), elle est une rencontre entre général et particulier ou une relation qui existe entre inférieur (<) et supérieur (>). Ce dernier cas forme la relation rhombique ou losange entre les domaines  scientifiques des SIC. C’est-à-dire que quand un journaliste soumet un problème de recherche auprès d’un bibliothécaire, celui-ci lui fournit parfois beaucoup de documents liés à sa recherche. Après la réception et la lecture des ouvrages reçus auprès de bibliothécaire, le journaliste les résume à une seule donnée appelée « Information ». L’ensemble de cette démarche produit  la figure en forme de losange (<>). C’est dire qu’une Bibliothèque va de particulier au général (<) tandis que le journalisme de général au particulier (>).

 

Delphin Bateko M. , chercheur indépendant (Archives, documentation, bibliothécomie, media et observateur congolais de la nature ). E-mail : delphinbateko@yahoo.fr