Jean-Raoul Lumpungu (lumpunguraoul@gmail.com)

     «Abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès » sont  les deux chefs d'accusation retenus par les démocrates contre Donald TRUMP dans la procédure de destitution qui vise le président américain. A des milliers de kilomètres des Etats-Unis, un autre président, Félix-Antoine TSHISEKEDI,  semble se trouver aussi dans le viseur du Congrès de son pays, la République Démocratique du Cogo, RDC en sigle.

En effet, après avoir évoqué la possibilité de dissoudre le parlement congolais, les adversaires politiques ( ?) du Président congolais, Félix-Antoine TSHISEKEDI, seraient en train d’étudier la possibilité  de contrer cette décision en déclenchant aussi une procédure de destitution  avec le même chef d’accusation que Donald TRUMP.

Car, l’abus du pouvoir à l’égard du Président de la RDC, Félix-Antoine TSHISEKEDI, serait justifié par le fait qu’il n’y a pas crise politique en RDC entre le gouvernement et le parlement qui fonctionnent en harmonie.

Par conséquent, l’acte de dissolution du parlement congolais serait interprété comme un abus de pouvoir et une entrave à la bonne marche du congrès (Assemblée nationale et Sénat).C’est dans ce contexte que des personnes avisées ou non sont en train de pousser le Président de la RDC à agir dans le sens de dissoudre le parlement ou le Congrès (parlement et sénat) afin que soit justifier la mise en accusation évoquée.

La stratégie consiste à susciter l’orgueil  du Président Félix-Antoine TSHISEKEDI afin de le pousser à prouver qu’il a l’effectivité du pouvoir. C’est dans ce contexte qu’on doute qu’il soit « pleinement président » afin de blesser son orgueil: tel est le piège. Car, « l’orgueil précède la chute », prévient le roi Salomon fort de son expérience.

Le scénario de la destitution de Donald TRUMP et de Félix TSHISEKEDI a été planifié par une « main noire ».Car, les présidents Donald TRUMP et Félix TSHISEKEDI semblent avoir un même destin depuis que Dieu, le créateur du ciel et de la terre,  les a choisis pour accomplir une mission. Les destitutions visent à les empêcher d’accomplir  cette mission.

Concernant le choix de Dieu sur les deux présidents, j’ai publié une étude comparative des élections de Donald TRUMP et de Félix TSHISEKEDI au mois de juillet 2019 intitulée : «

Elections de Donald TRUMP et de Félix TSHISEKEDI

». Dans cet article, j’ai mené une étude comparative sur  dix points communs observés lors des élections de Donald TRUMP et de Félix TSHISEKEDI, signes de l’intervention de la main de Dieu, mettant en exergue le destin hors du commun de ces deux présidents.

Pour votre gouverne, cet article a été plébiscité parmi les articles sciences les plus populaires du mois de juillet 2019 sur Canalblog.com dont le lien est le suivant

Les messages Science les plus populaires sur les blogs juillet ...

Ainsi, si pour le Président Donald TRUMP la procédure de destitution a déjà été enclenchée, pour Félix TSHISEKEDI, le déclenchement de la procédure est encore en attente. Les deux présidents doivent faire preuve de sagesse afin d’éviter les flèches enflammés et échapper aux ruses du malin. Américains et Congolais devraient être attentifs pour comprendre l’évolution politique  particulière de ces deux présidents.