Jean-Raoul Lumpungu (lumpunguraoul@gmail.com)

La Semaine de la langue française et de la Francophonie  du 14 au 20 mars 2020 est le rendez-vous des amoureux des mots en France comme à l’étranger. Nous  saisissons l’opportunité de ce « rendez-vous des amoureux des mots » pour attirer l’attention des autorités et des locuteurs en lague francaise sur le mot humanité qui fait l’objet de discrimination entre les français et les africains.

1. Contexte et justification

La France célèbre du 9 au 12 septembre  de chaque année la fête de l’humanité à l’initiative du journal l’Humanité. Cependant, l’Afrique qui semble avoir une bonne raison de fêter l’humanité, du fait que « l’Afrique est le berceau de l’humanité », ne célèbre pas l’humanité. Pourquoi l’humanité est-elle célébrée en France et non en Afrique, son berceau ? Il semble que les africains n’ont pas la même compréhension du terme humanité que les Français.

En effet, en fêtant l’humanité les Français célèbrent les valeurs de l’humanité, notamment  la solidarité ou la fraternité entre les hommes. Cet entendement de l’humanité est de l’académie française qui définit l’humanité comme étant « l’altruisme, la bienveillance à l’égard des autres ».

La bienveillance à l’égard des autres se manifeste par les sentiments de solidarité, d’hospitalité, de non-violence…appelées valeurs de l’humanité.

2.Humanité: termes de base de l'enseignement en Afrique

Pour les africains, l’humanité est l’évolution du singe à l’homme. Telle est l’explication du concept humanité énoncée par la théorie de l’évolution. Ceci étant, l’humanité n’est pas enseignée en Afrique comme une valeur. Voilà pourquoi l’Afrique ne célèbre pas l’humanité.

Et pourtant, Humanité(s) est le terme de base ou fondamental de l’enseignement en Afrique. Car, l’enseignement en Afrique est appelé Humanité(s). Il y a Humanités Littéraires, Humanités Scientifiques, Humanités Artistiques, Humanités Sociales…Mais l’Humanité n’est pas enseignée en Afrique comme une valeur.

Pourquoi les africains ne peuvent-ils pas avoir la même explication et compréhension du terme  humanité avec les français ? Y a-t-il discrimination sur l’enseignement du vocabulaire humanité ? Pourquoi la Francophonie ne semble pas promouvoir l’enseignement du terme humanité tel que défini par l’académie française ? Ces questions seront analysées durant l’atelier  en marge de la journée internationale de la Francophonie.