Beaucoup de gens dans le monde ignorent l’importance des sciences physiques dans la vie quotidienne de chacun de nous. Pour eux, ces sciences sont une discipline scientifique qui n’étudie que les phénomènes naturels. En réalité, les sciences physiques permettent à tout être vivant d’éviter les fatalités et surtout de respecter ses limites.    

Science physiques

 

 

Depuis notre formation scolaire jusqu’aux humanités, le cours des sciences physiques n’a été expliqué par les enseignants que comme étant des sciences qui tentent de comprendre, de modéliser, voire d'expliquer les phénomènes naturels de l'univers. Elles correspondent à l'étude du monde qui nous entoure sous toutes ses formes, des lois de sa variation et de son évolution. Et leur champ d’étude est l’espace, la vitesse, le temps, l’équilibre, la quantité, l’énergie... Et pourtant, les disciplines des sciences humaines et sociales et les sciences de l’information et de la communication sont des disciplines qui tirent leurs origines de mathématiques et de la physique. Car les sciences sociales et humaines ainsi que les sciences de l’information et de la communication (SIC) sont des disciplines scientifiques qui sont liées aux besoins primaires de l’Homme.

Cette affirmation prend place dans la mesure où j’ai effectué une  longue période d’observation dans le mode de vie des êtres vivants, plus particulièrement les hommes, les animaux et les insectes. L’observation donne la réponse suivante : les sciences physiques sont le socle des sciences de vie (Sciences sociales et les SIC). Observez quand une personne traverse un boulevard ou une autre chaussée lorsque la circulation des véhicules est intense. Le premier reflexe est de regarder à gauche et à droite de la chaussée à traverser. C’est après qu’elle applique la notion de la vitesse, de l’espace et du temps de là où elle est par rapport au véhicule qui vient d’un sens comme de l’autre afin d’éviter un éventuel accident.

Les sciences sociales et humaines regroupent de nombreuses disciplines scientifiques qui cherchent à expliquer des phénomènes dont les explications ne relèvent pas de la biophysique, mais plutôt des influences, des faits sociaux ou de l'environnement sur les actions, comportements et attitudes humaines. Ses domaines de recherche sont nombreux, allant de la géographie à la psychologie sociale, en passant par la linguistique, la démographie, l'histoire, l'anthropologie ou la sociologie, d’une part, et les sciences de l’information et de la communication, à savoir le journalisme, la communication, la bibliologie, les archives, la documentation, d’autre part.

 D’ailleurs, l’Homme agit et réagit par rapport à ses besoins pour chercher l’équilibre. Si vous avez soif, ce phénomène explique que vous avez un déséquilibre dans votre corps. Pour être équilibré, il faut boire. Ne savez-vous pas que l’équilibre est un domaine des sciences physiques?

Dans les sciences sociales, les Sciences physiques sont des disciplines qui  permettent à l’Homme de définir et surtout de maîtriser ses limites devant une situation donnée.

Les SIC tirent leur origine de la science physique

Dans les domaines des SIC, les sciences physiques interviennent dans la production et la communication d’une information. Dans les médias modernes, la promptitude (vitesse) et l’étendue (espace) de la circulation d’une information comptent. Tandis que, pour les médias traditionnels, c’est le nombre (quantité) d’articles qui compte. L’équilibre sur le nombre d’articles à publier est une obligation pour le respect de l’espace du média et le respect de l’énergie que dégage un lecteur lors de la lecture de l’ensemble d’articles publiés par un support de media. La déontologie journalistique aussi recommande l’équilibre dans les informations à diffuser afin d’éviter de léser le lecteur.

Le Feed-back en communication est une trajectoire ou un angle en sciences physiques. Schématiquement, en science botanique, l’œil utilise les sciences physiques pour la précision d’un objet. Quand nous sommes en train de regarder un objet, l’œil produit deux trajectoires. La première va de l’œil vers l’objet et la seconde de l’objet vers l’œil.      

La langue ou les disciplines de littérature tirent leur origine de la mathématique et la physique. Comment ? Observez bien : pour bien écrire ou parler, la majorité de langues utilisent trois mots clés, à savoir le Sujet, le Verbe et le Complément. Et toutes les langues ont des règles grammaticales. Une règle est une formule. Toutes règles mal appliquées donnent toujours des phrases incomprises. De même avec des formules, si elles sont mal appliquées, on ne trouve pas une réponse exacte.       

Dans les archives, par exemple, le délai de communicabilité est bien défini et aussi le droit à l’information est bien cadré. Ici, on se réfère à la notion de temps et de l’espace. Pour parler de la quantification des documents d’archives dans un dépôt d’archives, on se réfère au mètre linéaire et pour les livres dans une bibliothèque, on parle du volume au lié au nombre.

Les Sic dans la science physique peuvent se justifier car beaucoup de théoriciens et penseurs des Sic ont fait la mathématique, la physique, la statistique ... à l’instar de ... Claude Shannon (Mathématicien), Warren Weaver (Mathématicien), Norbert Wiener (Mathématicien), George Gallup (Statisticien et sociologue)...

Notre vie quotidienne dépend de la science physique 

Même dans les sciences culinaires, la gestion de l’application des ingrédients lors de la préparation d’une sauce est liée à la science  physique. Le souhait d’un cuisinier est que ses clients-gourmands soient satisfaits ou trouvent l’équilibre dans le mélange des ingrédients. En outre, vous pouvez aussi remarquer qu’une restauration chinoise ne peut pas être proposée aux Bangala (Libinza, Banunu-bobangi, Loyi, Mwe, Enyele) en RDC de peur qu’elle ne soit pas consommée. Car tout est lié à la notion de l’espace. Il faut ajouter qu’une culture n’est qu’un espace limité de la pensée.     

Dans la psychologie, loi de l'homéostasie de Claude Bernard (1865) en dit tout. Cette notion en psychologie explique que l’Homme dans son existence a été toujours à la recherche de l’équilibre. L’équilibre, c’est «égal » ou encore la « balance, poids » en science physique.

Le droit (justice) est un domaine des sciences physiques, car sa raison d’être est l’équilibre. D’ailleurs, observez le symbole utilisé partout dans le monde pour la justice. N’est-ce pas une balance ? Qui dit balance, dit équilibre. La balance utilisée par la justice peut aussi signifier qu’il faut chercher celui qui a des arguments solides ou des arguments qui pèsent.  

En médecine, l’utilisation de l’anesthésie recommande les connaissances des sciences physiques, car il faut que l’anesthésiste respecte l’espace dans lequel va intervenir la chirurgie, la durée de l’opération et la vitesse de circulation du produit anesthésique dans le corps du patient. Le non-respect de cette règle est fatal pour le patient.   

Il convient d’ajouter que la physique étudie le comportement de phénomènes naturels tandis que la psychologie le comportement des êtres vivants. En dehors de tout, il faut retenir que les sciences physiques permettent à tout être vivant de mesurer les conséquences de tout ce qu’il veut entreprendre. Et que tout raisonnement repose sur les sciences physiques.

Delphin Bateko M. DRC/Kinshasa

delphinbateko@yahoo.fr